La prochaine tranche de travaux de restauration du monument historique est en préparation. Elle concernera les ponts-levis, le pont dormant et la porte d’honneur du château. Seul accès vers les enceintes supérieures, il est primordial de les restaurer pour garantir l’ouverture aux publics et la sécurité.

Ces ponts en bois souffrent du temps et du climat. Déjà Vauban avait identifié qu’il fallait les réparer tous les 30 ans !

Le premier pont-levis est un pont-levis à flèches. Ce modèle est le plus utilisé dans la fortification depuis le XIIIᵉ siècle. Le second pont-levis présente un autre système à bielles pendantes, inventé au XVIIIe siècle.

Dans l’attente des travaux, les ponts ont été entièrement consolidés et étayés. La maîtrise d’œuvre est confiée à l’agence Archipat, architectes du patrimoine. Après un diagnostic de l’état sanitaire, ils ont dessiné un avant-projet. Le dossier est à l’étude de la Direction régionale des affaires culturelles.