1034

Première mention littéraire du château de Joux, sous le vocable « Miroaltum ».

1228

Mort de Berthe de Joux à l’abbaye de Montbenoît.

1340

Le château passe de la maison de Joux à la maison de Blonay par le mariage de Jacquette, dame de Joux et d’Hugues, Sire de Blonay.

1349

Jeanne de Blonay est seule héritière du château de Joux.

1410

Jeanne de Blonay vend le château à un parent de son défunt époux, Guillaume de Vienne, chambellan du duc de Bourgogne.

1454

Le château de Joux est acheté par le duc de Bourgogne, Philippe le Bon

1475

Le château est assiégé par les Suisses, lors de la guerre entre les confédérations Suisses et Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, propriétaire du château.

1477

Mariage entre Marie de Bourgogne et Maximilien de Habsbourg, futur empereur du Saint-Empire Romain Germanique. Le château entre dans les possessions de l’empereur.

1479 - 1480

Conflit entre Maximilien de Habsbourg et Louis XI, roi de France. Contre de l’argent, le château est remis à Louis XI qui en donne l’administration au comte de Neuchâtel, Philippe de Hochberg, qui devient seigneur de Joux.

1486

Construction de la tour d’artillerie « la Rondelle » appelé aujourd’hui tour du Fer à Cheval.

1507

Sans rencontrer de résistance, Maximilien de Habsbourg s’empare du château de Joux, et en donne l’administration à sa fille Marguerite d’Autriche. Les comtes de Neuchâtel revendiquent à plusieurs reprises le château de Joux et son territoire.

1530

Mort de Marguerite d’Autriche, qui transmet le château à son neveu Charles Quint, empereur du Saint-Empire Romain Germanique et roi d’Espagne. Le château de Joux entre dans les possessions de la couronne d’Espagne.

1616 – 1619

Des intempéries, orage, foudre et vents violents, provoquent d’importants dégâts au château, le laissant en ruine. La tour des munitions explose et les toitures s’envolent.

1635 - 1639

Avec la guerre de Trente ans, des réparations au château sont programmées pour prévenir une invasion franco-suédoise. Les Suédois de Bernard de Saxe-Weimar s’emparent de Pontarlier et assiègent le château. Après 15 jours de siège, le château se rend, et le colonel Christopher de Grün devient le gouverneur du château de Joux.

1648

Le royaume de France paye le colonel suédois Christopher de Grün, qui quitte le château de Joux. La place forte est remise à Henri II d’Orléans, comte de Neuchâtel.

1659

Fin de la guerre de Trente ans par la signature du traité des Pyrénées. Le château est rendu au comté de Bourgogne, qui appartient au roi d’Espagne.

1668

Première conquête de la Franche-Comté par Louis XIV, roi de France.

1674

Deuxième conquête de la Franche-Comté par Louis XIV, roi de France.

1678

Signature du traité de Nimègue, le Franche-Comté est intégrée au royaume de France.

1679

Début des travaux de fortification de Vauban, ingénieur militaire du roi.

1690

Agrandissement et renforcement du château par Vauban, ingénieur militaire du roi.

1775

Gabriel Honoré Riqueti, Comte de Mirabeau est enfermé au château de Joux par lettre de cachet.

23 août 1802

Toussaint Louverture, ancien esclave devenu premier Général Noir de l’Armée Française et Gouverneur de l’île de Saint-Domingue arrive au château de Joux en tant que prisonnier. Il est un symbole de la lutte contre l’esclavage.

7 avril 1803

Mort de Toussaint Louverture dans sa cellule.

1870 - 1871

Guerre Franco-Prussienne. L’armée de l’Est du commandant Bourbaki trouve refuge en Suisse. Le fort de Joux associé au fort du Larmont inférieur protège la retraite de l’armée sous les ordres du commandant Ploton.

1844

Édification du fort du Larmont inférieur, dit Mahler.

1814

Les Suisses assiègent le château.

1813

Les royautés européennes se liguent contre Napoléon Ier. Les Autrichiens assiègent le château qui se rend au bout de 21 jours. Les prisons du château ferment définitivement leurs portes.

1879 - 1880

Travaux et fortification de la 5e enceinte selon les principes du général Séré de Rivières et sous la supervision du capitaine de Génie Joffre.

1940

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, les Allemands assiègent le château, qui se rend après 7 jours.

1659

Ouverture du château de Joux à la visite.

1968

L’armée vend le château de Joux au syndicat Pontarlier – La Cluse et Mijoux, aujourd’hui Communauté de Communes du Grand Pontarlier, CCGP.

1996

Le château est entièrement classé au titre des monuments historiques.

Abonnez-vous à la newsletter