La région autour du château de Joux offre de très nombreux sites naturels, historiques, culturels et touristiques qu’il ne faut pas manquer à l’occasion de votre venue ou de votre retour.

Pontarlier & son musée

Situé dans une belle demeure du XVème siècle rénovée au XIXe siècle dans le style Art Nouveau, le Musée de Pontarlier vaut le détour pour la qualité de ses collections.

Sites remarquables

La Franche-Comté regorge de sites touristiques remarquables.

À moins de 50 km
Entre 50 et 100 km

Gastronomie & patrimoine

Le berceau de la "fée verte"

Pontarlier et sa région sont le berceau français de l’absinthe, boisson alcoolisée obtenue à partir de la plante d’absinthe. Les distilleries implantées sur son territoire se visitent. Le Musée de Pontarlier présente de belles salles sur l’industrie et la “culture” de l’Absinthe.

Le Fort Saint Antoine, temple du Comté !

Le Fort de Saint-Antoine situé à 1100 mètres d’altitude, entre Malbuisson et Métabief, fût édifié vers 1880 pour protéger la frontière Est. A partir de 1966, il est réaménagé en cave par un affineur de Comtés : Marcel Petite. Ce lieu d’exception se visite toute l’année sur réservation.

Le fameux Tuyé

En arrivant ou en partant de Morteau, faites un détour par le Tuyé de Papy Gaby à Gilley – un des plus grands fumoirs de la région, niché au sein de la mystérieuse République du Saugeais qui dispose aussi d’un blason, d’un hymne, d’un timbre postal, d’une monnaie, d’un douanier accordant les laissez-passer et, il y a encore peu d’années, d’une langue propre, la Saugette, dont les origines remonteraient au XVIIème siècle !

Arbois, Poligny et les vins du Jura

Jaune, de paille, Macvin, Arbois, Château Chalon, blancs ou rouges, sont les vins célèbres, “élevés” à moins de 60 km de Joux. Rendez vous à Poligny et à Arbois pour découvrir une belle région de tradition viticole, à la personnalité gustative bien marquée. Poligny, au patrimoine historique très riche, est aussi surnommée “capitale” du fromage de comté. A déguster avec les yeux et les papilles !

Et la Suisse voisine !

L'Abbatiale de Romainmôtier

Située à 35 km du château, cette abbatiale fondée au Vème siècle est le plus ancien monastère de Suisse. Son église, édifiée par Odilon, Abbé de Cluny, est aussi l’un de ses plus anciens édifices roman. Avec son bourg médiéval et sa Maison du Prieur de style gothique, Romainmôtier vaut le détour !

le Lac et la vallée de Joux

A 36 km du château, le lac de Joux est une destination de loisirs appréciée, été comme hivers, des amoureux de la nature et des sports en plein air.

La Vallée de Joux, qui le prolonge, est le berceau de la haute industrie horlogère Suisse.

Neuchâtel et son lac

Situé à 45 km du château, le Lac de Neuchâtel est le plus grand lac 100% Suisse ! Les villes d’Yverdon les Bains et de Neuchâtel associent patrimoine architectural caractéristique, traditions horlogères et viticoles.

Lausanne et le Léman

Située au bord du Lac Léman, à 65 km du château la ville de Lausanne dispose d’un important patrimoine économique, culturel et historique – dont le musée de l’Olympisme, la cathédrale – considérée comme l’un des plus beaux monuments d’art gothique d’Europe, et la douceur de vivre au bord du lac.

Routes et voies à découvrir

Le château de Joux est à la croisée de plusieurs routes chargées d’histoire.

La route de l'absinthe

L’Absinthe, boisson emblématique de la région et “fée verte” de Verlaine et des poètes, est produite par distillation d’anis vert, de fenouil et d’absinthe. Pontarlier en fut la capitale. Une route de l’absinthe, de la région de Pontarlier au Val de Travers en Suisse, témoigne de son histoire et de sa production franco-suisse.

Le GR 5

De Montperreux (à 8 km du château) à Nyon en Suisse (au bord du lac Léman), le GR5 traverse le Jura sur plus de 100 km.

les Doubs Chemins

Le département du Doubs regorge de destinations de ballades et de randonnées. Rendez-vous ici pour n’en manquez aucune

La route du sel

Salines d’Arc et Senans, Salins les Bains, Lons le Saunier, la vallée de la Loue, mines de Bex en Suisse, la route du sel/via Salina passe au pied au château par le passage de la Cluse!

La route des abolitions

Le réseau de « la Route des Abolitions de l’Esclavage » créé en 1998, se structure autour de 5 sites : le château de Joux (dont elle est le point de départ), Champagney (maison de la négritude, patronnée par Léopold Sédar Senghor), Chamblanc (forêt mémoire d’Anne-Marie Javouhey), Fessenheim (espace muséographique Victor Schoelcher) et Emberménil (maison de l’Abbé Grégoire, abolitionniste). Elle vise à faire connaître et valoriser les mémoires des abolitions de l’esclavage. En 2019, ce réseau s’étend à 25 lieux dans l’Est de la France et la Suisse.

la Via Francigena

De Canterburry à Rome, en passant par Pontarlier “la route qui vient de France” était au Moyen-âge un axe entre le Nord de l’Europe et l’Italie, en particulier pour les pèlerins se rendant à Rome. Elle passe par le cœur de Pontarlier, escalade le Larmont devant le fort Malher, redescend sur la commune de la Cluse et Mijoux puis file vers la Suisse voisine.

Abonnez-vous à la newsletter